Avis de la commissaire enquêtrice : Deux réserves en faveur de la ferme de la Touche du Val

Le collectif « Au Pré d’Chez Vous » a pris connaissance de l’avis de la commissaire enquêtrice sur le projet de plan local d’urbanisme de la commune, un avis favorable avec deux réserves et six recommandations.

La première réserve porte sur la limite de l’urbanisation à long terme sur les terres de la ferme de la Touche du Val. La commissaire préconise que l’urbanisation s’arrête après l’opération d’aménagement de 3,7 ha sur les terres de la ferme en face Leclerc afin de pérenniser l’activité agricole. La seconde réserve préconise de n’engager l’urbanisation sur ces terres qu’après une réévaluation des besoins en logements et une étude d’opportunité suite à l’aménagement du secteur de la Moinerie et du centre ville.

Même si l’avis ne remet pas en cause l’opération sur les terres de la ferme de la Touche du Val, le collectif est satisfait que l’impact de cet aménagement sur l’activité de la ferme soit pris en compte. L’avis recommande de modifier le projet de PLU pour fermer la porte à l’urbanisation par la suite. Il préconise que tout soit fait pour grignoter le minimum de surface à la Touche du Val.

La commune fait le choix d’accueillir un nombre plus important d’habitants que les prévisions de l’INSEE. Nous restons opposés à ce choix qui entraîne une consommation excessive de terres agricoles que ce soit à la Moinerie, à la Touche du Val ou au Champ Michel. L’attractivité de la commune ne peut justifier la non prise en compte des problématiques que provoquent un tel développement : perte de biodiversité et de surface agricole, problèmes de déplacement, concurrence entre territoires, impact sur les paysages, lutte contre le réchauffement climatique. Le collectif Au Pré d’Chez Vous appelle à aller plus loin pour prendre en compte ces enjeux: abandonner le projet sur la Touche du Val et réduire les surfaces consommées à la Moinerie.

Le projet de PLU sera soumis au vote au conseil municipal de septembre. Il est encore temps de le modifier pour qu’il fixe des objectifs plus ambitieux afin de préserver les terres agricoles. C’est ce qu’ont demandé 1286 citoyens,dont 309 Noyalais en signant la pétition du collectif Au Pré d’Chez Vous. Jean Jouzel, climatologue reconnu, fait partie des signataires. Cette pétition a été remise à la commissaire enquêtrice. Les signataires souhaitent que l’activité agricole et l’ouverture paysagère en entrée de ville soient préservées. Les élus ont tout l’été pour améliorer le projet avant le vote final en septembre.

Laisser un commentaire