Réunion publique lundi 13 novembre, 20h

Concilions l’aménagement de la ville et la préservation des terres agricoles

Démarré en 2015, le processus de révision du plan local d’urbanisme (PLU) se termine. Après la réunion publique de mars 2016, la municipalité convie les Noyalais à une seconde réunion publique ce lundi 13 novembre, 20h salle Tréma.

Préserve-t-on les terres agricoles à Noyal ?

Ce projet redessine le contour de notre ville. Les sols agricoles, les fermes bio, l’ouverture paysagère sur le vallée de la Vilaine sont menacés. Le collectif Au Pré d’Chez Vous travaille depuis fin 2015 sur des propositions alternatives pour consommer moins de terres agricoles. Nous avons notamment remis un livre blanc aux élus, fruit des réflexions du collectif. Lassé de n’avoir aucun retour à nos propositions, nous avons entrepris d’autres actions: une lettre d’information pour les Noyalais, un jardin partagé, la plantation d’arbres fruitiers et bientôt une installation pour mettre en valeur la vallée de la Vilaine.

Nous n’avons aucune information concernant l’avancée du projet de révision depuis notre dernière rencontre avec la maire en juin 2016. La ferme de la Touche du Val risque bel et bien d’apprendre à cette réunion publique quel sera l’impact du futur PLU sur ses terres. Les élus en charge n’ont pas considéré qu’il était important d’évaluer les impacts sur la ferme et n’ont pas entamé de concertation avec les agriculteurs concernés.

Au total cela devrait être près de 30 hectares de terres agricoles BIO qui disparaitront en 10 ans pour de l’habitat et 30 hectares supplémentaires pour des zones d’activités.

Nous continuons de demander :

  • que les sols agricoles soient au maximum préservés dans le prochain PLU ;
  • que le renouvellement urbain et une meilleure utilisation de l’existant soient des priorités ;
  • que l’objectif de construction de logements soit au maximum de 50 par an ;
  • que la création de nouvelles zones d’activités soit justifiée.

Laisser un commentaire